Code du jour Compte Gratuit Ajouter aux Favoris Mon Actu
Encore
PLUS
de
Sexe Amateur

jeanne

La vieille salope mature
Date de publication : 24/03/10

La vieille salope mature

Voir sa Contrib ...



canelle

Baise filmée avec un inconnu pour mon mari
Date de publication : 22/10/10

Baise filmée avec un inconnu pour mon mari

Voir sa Contrib ...



auriane

Ma chérie baisée en trio
Date de publication : 03/05/12

Ma chérie baisée en trio

Voir sa Contrib ...



maelle

Notre baise intimie filmée
Date de publication : 27/03/13

Notre baise intimie filmée

Voir sa Contrib ...



angela

J''aime avoir chaud... très chaud !
Date de publication : 27/02/13

J''aime avoir chaud... très chaud !

Voir sa Contrib ...



anne-sophie

Une salope très sensuelle
Date de publication : 18/12/12

Une salope très sensuelle

Voir sa Contrib ...



fiona

Une pipe dans la rue
Date de publication : 26/04/11

Une pipe dans la rue

Voir sa Contrib ...



sindy

Notre webcam baise
Date de publication : 22/06/10

Notre webcam baise

Voir sa Contrib ...



ninon

Salope super agréable à baiser
Date de publication : 31/01/13

Salope super agréable à baiser

Voir sa Contrib ...



annick

Notre baise anale profonde
Date de publication : 07/06/12

Notre baise anale profonde

Voir sa Contrib ...



foune

Ma femme, cette pute qui se prend des coups de bite !
Date de publication : 23/05/12

Ma femme, cette pute qui se prend des coups de bite !

Voir sa Contrib ...



monique

La salope divorsée
Date de publication : 20/12/10

La salope divorsée

Voir sa Contrib ...



Concours StripTease

Chaque mois, 3 jolies amatrices s'affrontent pour devenir la StripTeaseuse du mois !
A vous de voter pour celle qui vous plait le plus !

Accès au Concours

Vos photos exhibs

Envoyez gratuitement vos photos coquines sur mon site d'exhib !
grosse grosse grande bites Le cul de ma femme

Accès aux photos

Déposer un récit
Recherche par Auteur
Recherche un récit
Home Histoires érotiques
Fessée
Histoire érotique N. 694, écrite le 16/01/10 par xpaul51100
Fessée
Fessée
Suite à une de mes diverses annonces postées un homme a pris contact avec moi.
Nous avons pris rendez-vous chez lui pour un vendredi soir.
Je me suis donc préparée chez moi, comme d’habitude guêpière, bas à couture, slip de dentelles, un petit ensemble jupe et pull moulant… Mes bijoux, un maquillage discret et me voilà parti chez lui. Arrivée chez lui, je sonnais et Jean vint m’ouvrir. C’est un homme d’une cinquantaine d’année, grand (190m) et pas mal. Il me fit entrer et lorsque je le dépassais, il me claqua les fesses… Je fus surprise, car on ne m’accueillait en général pas ainsi… Je m’avançais donc chez lui et lui, toujours derrière moi, me demanda de m’arrêter et il m’enlaça. Il commença à m‘embrasser dans le cou, puis vint me mordiller l’oreille, avant de me mettre sa langue dedans… J’aurai aimé me retourner pour lui rouler une belle pelle, mais il me plaquait fortement contre lui. Je voyais bien que c’était lui qui commandait et que j’allais subir ses directives…
Ses mains me caressèrent lentement, puis la droite descendit, se plaqua sur mon clito, et le pressa fortement. Celui ci était gonflé de désir et il pouvait me le malaxer à travers ma jupe sans aucun problème. Puis sa main entreprit de remonter ma jupe, et je sentis ses doigts sur ma chair. J’en tremblais, sa main glissa vers mon entrejambe, j’avais bien entendu déjà écartée les jambes… Elle vint se poser sur mon slip et recommença à me malaxer mon clito. Sa main gauche, était venue la rejoindre et elles me descendirent mon slip… Il ne l’avait même pas regardé, à quoi bon se faire belle… Mon slip glissa le long de mes jambes et d’un mouvement preste d’une jambe, je l’envoyais dans la pièce.
Il me poussa vers le canapé, mais du côté de l’appui dos, me dit de me pencher dessus afin qu’il puisse voir mes fesses. J’exécutais aussitôt cette demande et lui offrit mes fesses… Il prit mes bras, les emmena en arrière et me menotta.
C’est une drôle d’impression, ne plus pouvoir se servir de ses mains, être à la disposition de l’autre, mais j’en éprouvais un plaisir.
Il me caressa les fesses un moment en leur posant des bisous dessus, puis s’écartant il commença à me fesser… Je dois avouer que je ne fus pas très fière sur le coup, mais le réchauffement de mes fesses agit sur mon sexe, il durcit de désir. Je le laissais donc continuer tout en agitant bien mes fesses pour l’exciter. Voyant que j’y prenais du plaisir, malgré mes petits cris de vierge effarouchée…, il me proposa d’essayer plus fort. J’acceptai et je le vis prendre un martinet…. Je n’avais jamais reçu cela même en étant une enfant… Et le souvenir de mes petits copains ou copines qui l’avaient subit me refroidi Je lui demandai donc d’y aller doucement, car je ne savais pas si j’allais vraiment apprécier. Il opina et commença à me fouetter doucement. Le contact des lanières sur ma peau m’emplit de sensations agréables, j’aimais. Il le vit et ses coups furent plus appuyés, mais sans jamais dépasser le fil rouge de ma jouissance.

Après m’avoir bien fessé, il vint mettre sa queue contre mon cul et l’enfonça d’un seul coup sans aucun ménagement… Il est vrai que des queues, j’en ai eu quelques-unes unes et qu’elles rentrent assez facilement en moi… Je ne suis plus une petite pucelle.
Il me laboura de toute sa puissance tout en me pinçant les seins. Je criais de plaisir, mon clito était tendu contre le dossier du canapé et je ne pouvais même pas me caresser. Dans un dernier assaut, il laissa son sperme s’écouler en moi…
Il me redressa, me retourna et là je vis enfin cette queue qui m’avait déjà prise. Il me fit mettre à genoux et me présenta son pieu pour que je le lui suce. Sa queue était encore mouillée de ma mouille et de son sperme, mais je l’avalais avec un réel plaisir, oui j’aime sucer une queue après qu’elle m’a baisée. Mais sans mes mains, le travail devenait un peu plus ardu, je ne pouvais plus la guider lorsque qu’elle s’échappait de ma bouche, c’est une autre manière de sucer et j’apprends vite dans ces cas là… Sa queue reprenant des proportions agréables, il me releva, me retira ma jupe et releva mon pull et me poussa sur le canapé.
Je tombais donc en arrière, les mains toujours coincées par ces menottes, et me retrouvais face à lui. Il fouilla dans un tiroir d’un meuble et revint avec des pinces. Il me les mit aux seins et commença à tirer dessus. Mes tétons commencèrent à me faire mal, je le lui dis mais il me dit que j’allais m’habituer, ce qui est vrai, mais je ne le croyais pas vraiment à ce moment là…
Il me fit relever mes jambes et il m’introduisit un bon gros gode dans le cul… et se mettant au-dessus de moi me donna sa queue à sucer. Nous nous suçames mutuellement et je laissais ma mouille lui inonder la gorge, il en fit de même avec moi, bien entendu.
Il me releva, me retira les menottes et m’embrassa gentiment, langoureusement tout en me caressant, après la fessée, sa tendresse était très agréable…

Nous bûmes un coup et là il me demanda de lui rendre la pareille, de le fesser, de le fouetter… Sur le coup, je fus un peu interloquée, je ne suis pas une dominante… plutôt soumise aux caprices de mes amants… Mais, je me fis une douce violence et mes mains s’abattirent d’abord lentement et avec douceur sur son cul, puis y prenant du plaisir avec de plus en plus de vigueur.
Ma main s’échauffant, je pris le martinet et je lui en donnai de longues giclées. Je le voyais se tortiller, comme je le faisais avant lui, et j’en éprouvais du plaisir.
Mes coups tombaient régulièrement sur ses fesses et je commençais à viser ses couilles, je le fis se retourner et sa queue eu droit aussi à ce petit traitement, et il en redemandait.
Il me demanda de l’enculer, mais là je ne pus le faire, je ne suis active qu’avec les femmes… Je lui enfilais donc son gode que j’avais eu peu de temps avant… J’avais oublié de lui mettre les menottes et il en profita pour se palucher comme une petite cochonne, jusqu''à ce qu’il jouisse.
Etant rapide de nature, j’eus juste le temps de l’avaler avant que son sperme ne soit perdu… Je ne comprends pas pourquoi ils y en a qui veulent gâcher la marchandise.

Ayant jouit, il me demanda de me rhabiller et qu’il avait était content de cette soirée.
J’en étais un peu frustrée… Un coup dans le cul et une pipe, cela faisait peu. Il est vrai que j’avais eu une fessée en plus, mais cela n’avait pas éteint mon appétit.

Je le quittais donc pour aller me faire draguer sur l’aire du bois de Muizon (route de Reims à Soissons sur la RN 31) où les routiers sont bien contents que l’on leur vide les couilles avant qu’ils puissent dormir… mais cela est une autre histoire. En conclusion, grâce à lui, j’ai appris à aimer la fessée, le martinet, les pinces aux seins et les menottes. J’ai eu aussi la chance, après de connaître le bondage, et ce n’est pas mal du tout non plus. Si vous avez envie de me rencontrer, je m’offrirai entièrement à vous et je ferai tout ce que vous désirerez
Bisous Laure
blog http://paul.bi.marnais.erog.fr



Histoire érotique N.694 écrite par xpaul51100
Vos Commentaires :
Vos réactions :

Il n'y a pas encore de réaction à cette histoire porno.
Soyez le premier à réagir !

- Catégorie de ce récit érotique : Sado-maso 


100% Ejaculation Faciale Amateur !


Autres histoires erotiques : Ma tendre belle soeur hier soir, il m''a soumise CAROLINE MON AMOUR, MON INFIRMIÈRE SEXY fermeture de bar Fantasme réalisé plus que prévu !!!! L´argent et Plaisir Mexico de mes amours 4/5 les vacances d''ete plaisirs innavoué le piment

100% récit prono amateur certifié !

Lire des histoires érotiques de sexe amateur

Histoires érotiques, Des récits cochons et porno pour leplus grand plaisir des amateurs d'histoires ponographiques gratuites.
Erotisme et fantasme pour ces récits cochons !

Tous les couples libertins qui s'exhibent sur mon site sont majeurs.