Code du jour Compte Gratuit Ajouter aux Favoris Mon Actu
Encore
PLUS
de
Sexe Amateur

mia

La chaude salope asiatique
Date de publication : 08/08/10

La chaude salope asiatique

Voir sa Contrib ...



florine

Ma coquine de femme se masturbe
Date de publication : 22/05/12

Ma coquine de femme se masturbe

Voir sa Contrib ...



joy

Salope, je suis une bonne salope !
Date de publication : 23/11/11

Salope, je suis une bonne salope !

Voir sa Contrib ...



lola

Ce soir je me sens chaude !!!
Date de publication : 08/10/12

Ce soir je me sens chaude !!!

Voir sa Contrib ...



katia

Une blondasse baisée devant son mari
Date de publication : 06/02/10

Une blondasse baisée devant son mari

Voir sa Contrib ...



lulu

Je m''exhibe pour Caroline
Date de publication : 04/09/12

Je m''exhibe pour Caroline

Voir sa Contrib ...



nawael

Grosse partouze à la maison !
Date de publication : 01/06/12

Grosse partouze à la maison !

Voir sa Contrib ...



lili

Ma femme se fait baiser par le voisin
Date de publication : 06/06/11

Ma femme se fait baiser par le voisin

Voir sa Contrib ...



sue

Une jeune et chaude asiatique extra salope !
Date de publication : 12/03/12

Une jeune et chaude asiatique extra salope !

Voir sa Contrib ...



suzy

Notre réveillon libertin
Date de publication : 06/01/12

Notre réveillon libertin

Voir sa Contrib ...



benedicte

Je suis libertine et j''aime me faire baiser
Date de publication : 06/03/12

Je suis libertine et j''aime me faire baiser

Voir sa Contrib ...



carole

Gangbang amateur
Date de publication : 22/09/10

Gangbang amateur

Voir sa Contrib ...



Concours StripTease

Chaque mois, 3 jolies amatrices s'affrontent pour devenir la StripTeaseuse du mois !
A vous de voter pour celle qui vous plait le plus !

Accès au Concours

Vos photos exhibs

Envoyez gratuitement vos photos coquines sur mon site d'exhib !
HELLO

Accès aux photos

Déposer un récit
Recherche par Auteur
Recherche un récit
Home Histoires érotiques
Le cul de ma belle soeur
Histoire érotique N. 928, écrite le 30/05/12 par Cuzinho2012
Le cul de ma belle soeur
Le cul de ma belle soeur
Mon épouse et sa soeur ont une relation assez particulière, de sorte qu''elles passent la nuit ensemble après une soirée agréable. Un soir ce fut intéressant et assez chaud. Ma femme me téléphona au bureau pour me demander si j''étais d''accord pour que sa soeur vienne passer une bonne soirée à la maison. Je dis oui car j''aimais sa présence. Elle était jolie et amusante. Je suis parti un peu après 6 heures du soir et j''ai trouvé les deux femmes dans la cuisine, où elles préparaient le repas du soir.
Nous avons bavardé et nous avons apprécié la nourriture. Après avoir regardé la télévision ensemble pendant quelques heures, nous sommes allés au lit. Nous n''avions que notre lit, mais il était assez grand pour que nous trois puissons nous sentir à l''aise.
Nous sommes restés longtemps allongés et nous avons discuté. Le temps passa et les deux filles se dirent bonne nuit et s''endormirent, mais moi je restais éveillé.
Je restais éveillé pendant quelque temps et je regardais les deux femmes qui reposaient près de moi. Ma femme était allongée contre le mur et ma belle soeur était entre nous. J''avais depuis longtemps envie de baiser avec ma belle soeur et je savais que je ne lui étais pas indifférente.
Je n''ai jamais essayé d''aller plus loin avec elle pour en connaître les limites. Maintenant j''étais allongé à ses côtés et je remarquais sa peau douce.
Lorsque je me fus assuré que toutes les deux étaient endormies, j''ai touché sa cheville avec mon pied. Je fus surpris de constater que le simple toucher de sa cheville m''avait excité.
Ma bite est devenue dure comme de la pierre en une minute et j''ai continué davantage mes attouchements constatant qu''elles ne se réveillaient pas. Je laissais ma main se promener dans mon slip et je commençais à frotter ma bite.
Notre fenêtre était entrouverte et il commençait à pleuvoir. Le bruit de la pluie était agréable et m''aidait à cacher que j''étais entrain de me branler à côté de ma belle soeur.
Le grondement du tonnerre a cessé et il m''avait donné la force de me rapprocher de ma belle soeur couchée le dos contre moi. Elle portait un petit maillot serré et un pantalon de pyjama. Je pouvais même voir la chaine de son string.
Je me suis placé près de son cul et je me suis arrêté pour écouter la réaction des filles. Mais je n''ai rien entendu, alors j''ai glissé ma bite de mon pantalon de pyjama et j''ai dirigé la pointe de ma pine entre ses fesses et j''ai frotté d''avant en arrière sur le tissus soyeux.
J''étais si excité que j''étais sur le point de décharger. Le bruit de la pluie s''était accentué et un coup de tonerre retentit. Ma belle soeur se réveilla en sursaut puis ferma les yeux à nouveau et murmura "J''ai froid".
Je me suis rapproché d''elle pour lui donner un peu de chaleur et j''espérais qu''elle n''allait pas bouger son cul pour ne pas découvrir l''état dans lequel je me trouvais.
"Hum disait-elle en remarquant la chaleur qui émanait de moi. Elle prit ma main dans ces doigts entrelacés et elle la posa sur son ventre, la laissant reposer dessus. Mon coeur battait fort dans ma poitrine. Ma bite était à quelques cm de son cul.
J''étais évidement nerveux et mon cerveau travaillait à plein temps, puis arriva ce que je craignais le plus . Elle déplaça son cul pour qu''il soit tout près de moi.
Je me raidis et avec mon bras autour de sa taille je me sentais mal à l''aise.
Elle déplaça un peu son derrière et je supposais qu''elle n''était pas certaine qu''elle remarquerait quelque chose aussi elle s''arrêta.
Mon cerveau était dans tous ses états.Elle commença à bouger de nouveau, mais cette fois ses mouvements étaient plus rythmés. J''ai trouvé qu''il était difficile de savoir si elle était à moitié réveillée ou à moitié endormie.
Est-ce qu''elle essayait de me taquiner à cause de mon état ou elle appréciait ces légers attouchements ? Quelqu''en soit la raison, je ne désirais pas mettre fin à ce petit jeu.
Rien ne pouvait m''empêcher de profiter de la situation actuelle où elle était allongée et frottait légèrement avec son beau cul.
J''ai commencé à passer ma bite entre ses jambes et je fis des vas et viens que ma belle soeur acceuillait avec grand plaisir et m''accompagnait pour faire les mêmes mouvements. Maintenant je savais qu''elle était partiellement réveillée.
Je levais les yeux pour voir si ma femme avait été perturbée par nos jeux, mais elle dormais encore profondemment et ne savait pas ce que nous faisions. Je me suis rapproché de ma belle soeur et je l''embrassais tendrement sur la partie supérieure du bras, puis sur le cou pendant que je continuais à pousser entre ses jambes.
Nos mouvements ne pouvaient plus être d''innocentes caresses, mais avaient maintenant un caractère sexuel. Elle posa son bras sur le mien et ses doigts étaient entrelacés aux miens. Puis elle a déplacé sa main en direction de son cul.
Je ne pouvais pas croire ce qui se passait. Elle baissa le pantalon de son pyjama sur son cul incroyablement bien fait, leva ses genoux pour se débarasser du pantalon. Mon excitation atteignait maintenant des sommets sans précédent. Ma femme était couchée à moins d''un mètre de nous, et là se trouvait sa soeur complètement nue avec ma bite très près de son trou du cul. Puis elle se mit un peu plus haut dans le lit, elle tira son string sur le côté et leva sa jambe.Elle m''invitait à la baiser.
Le sang a afflué dans ma bite qui devint rigide, j''ai mis la pointe de ma bite contre ses lèvres. Le contact a été si intense que nous avons gémi tous les deux. Je me suis frotté la bite contre son clitoris et je fus surpris de constater qu''il était mouillé. Elle était effectivement mouillée. La pointe de ma bite a glissé facilement sur son clitoris dans un mouvement exploratoire
C''était le moment où j''avais fantasmé depuis si longtemps. J''étais sur le point de baiser ma belle soeur et j''étais près de ma femme. Avec une pression modérée , je laissais glisser la pointe de ma pine à l''entrée de sa chatte serrée.
Elle laissa sa main descendre vers mon cul et elle a commencé à me caresser.
Je laissais ma bite glisser tout au fond de la chatte de Léa.
"Baise moi" murmura Léa.
C''était tout ce qu''elle m''avait dit depuis le commencement. Je lui tenais la jambe surélevée et je continuais mon action. Cette sensation était intense et je désirais la baiser, mais je n''en fis rien. Les mouvements lents et calmes nous dictaient que nous devions ne pas nous tromper. Nous gémissions de plus en plus fort à chaque coup.
Son minou était mouillé et encore serré. Je pouvais sentir ses contractions lorsque je donnais de grands coups de bite. Je tournais sa tête contre moi et je laissais sa langue danser dans sa bouche.
Elle était secouée par la passion et elle avait envie d''interrompre notre baiser, pour reprendre haleine et pour gémir.
Je voulais la voir tout en la baisant. Je savais que c''était dangereux, mais j''étais désesperé de la baise en position de missionnaire, cherchant à la pénétrer le plus prodondémment possible, lisant la passion dans ses yeux.
Je retirais lentement ma bite de son con. Nos jus d''amour laissèrent une trace humide entre nous. Elle baissa la jambe pour la première fois, me regarda et me dit :"Où vas tu Mads?" "Je veux te regarder dans le yeux pendant que je te baise", lui ai je répondu.
Elle avait l''air un peu effrayé, regarda sa soeur qui dormait encore à poings fermés. Vous êtes conscients que si Line se réveille, nous avons aucune chance de le cacher. A ce moment là , j''étais totalement indifférent à ce qui s''était passé. Je ne vois que la belle créature qui s''était donnée à moi et qui voulait en profiter pleinement.
Je me glissais sur Léa et je la poussais, elle était mantenant sur le dos et je levais sa jambe jusqu''à sa poitrine pour qu''elle puisse enlever son string trempée.J''ai monté sur elle et j''ai pointé ma bite sur ses lèvres humides.
Léa a levé ses jambes et a saisi ma bite pour la guider sur sa chatte affamée.
J''ai appuyé mon piston dans son cylindre de chair et je lui ai donné un baiser passionné. Jétais toujours obligé de maintenir un rythme lent pour ne pas éveiller mon épouse, mais ça ne faisait qu''augmenter notre excitation. Nous étions de plus en plus excités et ma bite me piquait et me chatouillait, mais je regardais le visage de Léa. J''ai regardé ma femme.
Léa a fait de même et nos yeux se sont rencontrés diaboliquement. Son regard a eu pour effet de me faire sortir la verge de sa chatoune. Tu vas jouir demanda-t-elle en gémissant. "oui , je ne vais pas tardé à décharger."
"Moi aussi" Nos voix ne se firent pas entendre, mais les mouvements de nos corps suréxcités auraient pu réveiller tout le monde.
Nous nous sommes embrassés passionnement. Ma bite rentrait et sortait de sa chatte humide. Son minou serrait ma bite au rythme de mes coups. Ma quéquette a enflé et je sentais que mon foutre allait jaillir. Tout le corps de Léa tremblait et ses hanches frappaient contre moi et elle ne pouvait plus refreiner les bruits qu''on entendait pendant cette scène d''amour particulièrement excitante.
"Oh !! Vilain garçon murmurais je, tu voudrais bien savoir si je pourrais te donner la permession d''entrer en moi, dans mon corps, dans mon con et aussi dans mon cul...". Hum c''était tout ce que je pouvais répondre, allez viens en moi."
Ces paroles eurent un effet magique sur moi. je ne pouvais plus me retenir, je décharge disais-je en gémissant et j''explosais en présence du soleil, de la lune et des étoiles.
J''ai enfoncé ma verge de toutes mes forces dans sa chatoune pour la dernière fois et je cheminais tout au fond de ce canal d''amour, quand le premier jet puissant de foutre vint éclabousser les chairs de ma bien aimée.
Elle a gémi lorsqu''elle ressentait l''exquise sensation de ce liquide brûlant dévaler dans tout son être se transmettant depuis son cul jusqu''à la pointe de ses seins d''amour. Elle rentra en transe en sentant le bonheur que lui procura ma verge qu''elle serrait très fort et gémissait .
Ma bite continuait à envoyer des giclées de foutre dans son vagin affamé.
Après quelques temps, alors que notre orgasme s''était attenué, je montais sur elle, ma bite toujours emmanchée dans sa chatte et nous nous sommes embrassés pendant une minute, nous nous sommes regardés dans les yeux et nous nous sommes souris.Nous avons regardé notre amie encore profondémment endormie malgré le bruit que nous avons fait pendant nos ébats amoureux. Nous nous sommes de nouveau regardés et elle frottait ses doudounnes contre moi... "Je t''ai bien remplie?" dis-je en plaisantant. Elle repondit :
"Oui ta bite m''a bien remplie et tu m''as m''as remplie autrement, je veux dire tu m''as certainement engrossée..car actuellement je peux être fécondée. Je me penchais et je l''embrassais sur l''oreille et elle murmura
"Tu ne peux pas savoir depuis quand je révais de te baiser. Elle m''embrassa sur la joue et me répondit :
"Aussi longtemps que moi je désirais que tu me fasses l''amour." Ma femme soupira et se retourna. Nous retenions notre souffle et nous ne bougions plus jusqu''à ce qu''elle soit à nouveau calmée.
J''ai retiré ma verge de la chatte baveuse de Léa. Je baissais les yeux et je vis la grosse tache où nos jus s''étaient mélés. Je me suis lévé et je l''ai aidée à sortir lentement du lit et nous sommes allés ensemble dans la salle de bain et nous avons fermé la porte derrière nous.
Nous nous sommes étreints et embrassés pendant plusieurs minutes, nos genoux tremblaient après cette séance de baise que nous venions de savourer ensemble. Puis nous nous sommes rafraichîs un peu.
Lorsque Léa se tenait près du lavabo, et allait se laver la chatte, je ne pouvais pas résister à la temptation de me mettre derrière elle.
J''ai léché son cou tandis que mes mains ont trouvé ses superbes seins amoureux. J''ai embrassé ses seins malicieux. Elle a projeté son beau cul en arrière et a caressé ma bite, pendant qu''elle commençait à frotter son clito,en gémissant de bonheur. Elle se retourna et me poussa contre le mur, retira mon tee-shirt. Elle me baisa de mon cou jusquà ma poitrine en effleurant mes mamelons pour les rendre très durs.
"Je ferais mieux de vérifier si ton pénis est propre avant que nous puissions retourner au lit" a déclaré Léa en me regardant dans les yeux et en me mordillant les mamelons en même temps. Elle descendit sur mon ventre jusqu''à ma pine dure comme de la roche, elle l''a frottée contre ses joues et ses lèvres, puis délicatement sur ses dents.
" Lea, chérie, comme tu es bonne". En même temps elle prit ma verge dans sa bouche pour la première fois. Sa langue a glissé autour de la pointe, puis l''enfonça jusqu''à la racine. Quelle sensation exquise! Cette fille sait sucer.
J''ai saisis ses cheveux et j''ai commencé à baiser sa délicieuse bouche .
Ma bite devint dure comme un roc en quelques secondes. Je regardais en bas et il ne faisait aucun doute que sa main libre avait bien travaillé dans sa chatte brûlante. Jai fermé les yeux et j''ai pris un très grand plaisir au traitement qu''elle m''infligeait.
J''étais sur le point de m''abandonner et de remplir sa bouche avec mon foutre, mai la pensée de remplir une bouche aussi charmant me fit renoncer à cette action. Alors j''ai sorti ma bite de son con et je l''ai tirée et poussée pour la mettre debout près du lavabo. Nos yeux se rencontrèrent de nouveau dans la miroir et je pouvais voir son excitation dans son regard.
En un mouvement rapide j''ai enfoncé ma verge dans le fond de sa chatte et je l''ai baisée avec amour, sans la forcer. Elle prononça mon nom à voix haute à plusieurs reprises.Elle répéta plusieurs fois que je devais la baiser le plus profondément possible. Elle trouvait que j''étais trop doux et me suppliait de la défoncer sauvagement. Alors j''ai utilisé ma bite comme un bélier et j''ai poussé tant que j''ai pu au risque de lui faire un peu mal.
Avec mes mains posées sur ses hanches et mon cul qui bougeait à un rythme d''enfer, j''ai crié que j''allais décharger. Léa gemissait et me dit :
"Mad,s laisse moi jouir en même temps que toi", j''ai enfoncé ma verge dans le fond de sa chatoune pour la dernière fois et je lui ai donné de grands coups de bite.
Elle a joui quelques temps en poussant un cri étouffé, elle trembla fortement et s''effondra sur le lavabo. Nous étions épuisés.
Nous nous sommes lavés de nouveau et nous nous sommes glissés dans le lit.
Je me suis levé et je l''ai aidée à sortir du lit. Nous sommes allés dans la salle de bain. Elle a posé son pantalon et m''a donnné son string trempée.
"Voila" et elle m''a embrassé sur les lèvres.Je l''ai regardé profondément dans les yeux et j''ai reniflé l''endroit où les lèvres de son minou avaient imprégné son string. Nous nous sommes couchés pour dormir.
Ma femme dormait encore aussi incroyable que cela pouvait paraître.
Bientôt nous nous sommes endormis. Le lendemain matin lorsque je me suis rêveillé, ma femme était déjà levée.
Ma belle soeur dormait encore, je me suis baissé pour l''embrasser et je laissais mon index chercher sa chatte pour pouvoir la doigter plusieurs fois
"Méfie toi"dit Léa, Line est dans la cuisine. Je suis allé dans la cuisine pour chercher ma femme. Elle était en train de faire la vaisselle. Je suis allé vers elle par derrière et je l''ai embrassé sur l''oreille. Elle m''a étreint et elle m''a embrassé à mon tour.
"As tu bien dormi ?" lui ais-je demandé, curieux de savoir si elle aurait pu entendre quelque chose.
"Comme une pierre", et je suis allé dans la salle de bain ce matin et quand je suis retourné dans la chambre, j''ai senti une drôle d''odeur. J''ai levé les yeux en pensant :"Merde", mais je répondis qu''il n''en était rien, mais ma femme pensait que l''odeur de sexe était bien perceptible, après ce qui c''était passé auparavant. J''ai dû manquer quelque chose, rétorqua mon épouse.
Je me suis assis sur la canapé lit pendant quelque temps, quand ma belle soeur descendit l''escalier. Elle ressemblait à une personne qui avait été bien baisée. Elle me regarda tranquillement et lorsque j''ai levé l''index, ma femme se retourna et regarda sa soeur. "Tu as mal dormi, Lea ?"
"Oui on peut dire ça" dit Léa. Allez sur le canapé avec mon mari, il prendra soin de toi pendant que je prépare le petit déjeuner. Elle alla dans la cuisine de nouveau et nous laissa seuls sur le canapé. Léa se retourna immédiatement et me donna un baiser avec la langue.
"Hum, j''ai vraiment aimé ça hier."
-Elle n''a rien dit? Je lui ai dit ce que ma feme a dit et Léa se mit à rire un peu. Je laissais ma main glisser vers le bas entre ses cuisses et je dis :
"Demain je prendrais un jour de congé"
"Tu peux venir avec moi si tu veux"
"Vous êtes d''accord, si je viens demain?"
"Je ne peux pas attendre" disais-je ?
"J''ai entrepris une séance de baise d''une des plus chaudes que j''ai pu avoir avec une femme qui n''était pas mon épouse. Depuis, j''ai pris des jours de congé pour pouvoir jouir avec Léa de façon très intense.
Ma femme ne dit rien, mais elle peut profiter de mon exprience acquise en compagnie de Léa au cours de nos ébats qui furent merveilleux.

Histoire érotique N.928 écrite par Cuzinho2012
Vos Commentaires :

100% récit prono amateur certifié !

Lire des histoires érotiques de sexe amateur

Histoires érotiques, Des récits cochons et porno pour leplus grand plaisir des amateurs d'histoires ponographiques gratuites.
Erotisme et fantasme pour ces récits cochons !

Tous les couples libertins qui s'exhibent sur mon site sont majeurs.